Joyeuses fêtes de fin d’année…
19 décembre 2016
Pourquoi choisir un portail en aluminium ?
29 avril 2017
Voir tous

Bien choisir son vitrage

D’abord destinés aux fenêtres, les vitrages habillent aujourd’hui les façades et signent la modernité de grands projets architecturaux. Le verre ferme l’espace intérieur en permettant la vision, l’éclairage et le captage de l’énergie solaire.

Au delà de la transparence, les nouveaux vitrages doivent remplir d’autres fonctions thermiques, acoustiques, esthétiques ou sécuritaires. Le choix d’un vitrage dépend donc des performances à atteindre pour assurer le confort des occupants d’un bâtiment, au meilleur coût.

 

 

 

Le simple vitrage

Il est constitué d’un verre clair ou coloré obtenu par coulage sur bain d’étain en fusion. A cause de ses performances limitées en matière d’isolation et de protection, le simple vitrage tend à être abandonné. Il est le produit de base pour la formation des différents types de vitrages.

 

Le double vitrage thermique

Le double vitrage thermique est une combinaison de 2 verres de 4 mm séparés par un coussin d’air ou de gaz argon. C’est le type de vitrage le plus utilisé.

Il est possible de renforcer les performances d’un double vitrage en choisissant un double vitrage à isolation thermique renforcée (ITR). L’une des épaisseurs de verre est revêtue d’une feuille basse émissivité qui empêche un transfert de chaleur vers l’extérieur. Il est généralement proposé avec une lame d’argon qui remplace le coussin d’air classique.

L’isolation thermique d’un vitrage est mesurée par le coefficient U qui représente la quantité de chaleur qui traverse une paroi d’une surface de 1m2 quand il y a un écart de température de 1°C entre l’intérieur et l’extérieur. Plus il est faible, meilleure est la performance thermique. Pour une isolation thermique renforcée, il doit être inférieur ou égal à 1.1.

 

Le double vitrage phonique

Dit asymétrique, il est fortement recommandé pour la habitations situées dans des zones bruyante (route passante, proximité d’un aéroport…). Pour atténuer le bruit, le verre extérieur doit être le plus épais. Ce type de vitrage est moins efficace en terme d’isolation thermique, à moins de faire le choix d’un double vitrage phonique à isolation renforcée.

 

Le triple vitrage

L’utilisation d’un triple vitrage est de plus en plus fréquente car il décuple les performances thermiques des fenêtres avec un coefficient d’isolation U de 0,7 en moyenne. Il est composé de 3 feuilles de verres séparant 2 espaces « vides » remplis de gaz rares (argon ou krypton).

Plus lourd que le double vitrage, il implique parfois un changement des menuiseries. Il est particulièrement recommandé dans les régions froides et pour les  façades orientées au nord.

 

Le vitrage sécurité

Un vitrage sécurité est un double vitrage renforcé. Il sert à retarder ou à empêcher les intrusions, mais permet également d’assurer votre sécurité en cas de bris de glace accidentel.

  • Le verre trempé, qui est soumis à un traitement thermique qui le rend plus résistant qu’un verre classique, résiste mieux aux impacts, mais il se brise en morceaux non coupants.
  • Le verre armé possède un treillis métallique qui retient les morceaux de verre en place.
  • Le verre feuilleté reste en place en cas de bris, les morceaux de verres restent collés au film et empêche le passage des personnes ou des objets. Le degré de protection contre l’effraction offert par le vitrage est principalement fonction du nombre de couches de films polyvinyle butyral (PVB) transparents. Il protège également des rayons UV, évitant la décoloration de votre intérieur.

 

Le vitrage décoratif

Essentiel par ses qualités d’isolation thermiques et acoustiques, le vitrage est de plus en plus utilisé dans le design et la décoration pour apporter une touche d’originalité à l’habitat.

  • Le vitrage sérigraphié est un verre décoré par impression numérique céramique. Ce procédé utilise la dernière génération d’émaux pour imprimer directement sur le verre un motif extrait d’un fichier numérique. Il peut s’intégrer dans un vitrage feuilleté ou isolant et permet d’envisager un large éventail de motifs et de coloris.
  • Le vitrage sablé est obtenu par la projection d’un jet très puissant de sable sur une feuille de verre. Il permet d’obtenir un effet dépoli ou satiné, d’écrire ou de dessiner des motifs, et même de percer ou sculpter le verre.
  • Le vitrage émaillé est un vitrage qui possède une face revêtue d’une couche d’émail opaque vitrifiée par traitement thermique. On peut l’utiliser en extérieur comme en intérieur.

 

Le vitrage chauffant

C’est un double vitrage composé d’un verre extérieur isolant et d’un verre intérieur recouvert d’une couche conductrice avec des microparticules métalliques invisibles. Des électrodes le relient à l’alimentation électrique, ce qui permet de transformer l’énergie en chaleur. Celle-ci est diffusée par les rayonnements et chauffe toute la pièce où le vitrage est installé.

 

Le vitrage à contrôle solaire

Il s’agit d’un double vitrage qui comporte une couche isolante avec des capteurs solaires et des réflecteurs faisant office de miroirs réfléchissants. Cette installation permet de retenir l’énergie thermique du soleil.

 

Le vitrage opacifiant

Sa composition est proche du verre feuilleté puisque l’on glisse entre deux vitres un film à cristaux liquides. L’innovation vient du fait que ces cristaux liquides sont reliés à un branchement électrique grâce à un transformer qui permet d’obtenir 2 vitrages différents. S’il n’est pas branché, le vitrage est opaque et ne permet pas de voir à travers mais il laisse passer la lumière. Une fois branché, les cristaux s’alignent, la vitre s’éclaire et devient transparente, prenant ainsi l’apparence et les fonctions d’une vitre standard. Le changement est instantané, il peut se faire à tout moment sur simple pression d’un interrupteur.